Chronique

[Chronique]•Le Meilleur des mondes d’Aldous Huxley

  • Titre : le meilleur des monde
  • Auteur : Aldous Huxley
  • Edition : Pocket
  • Nombre de pages : 284
  • Prix ; 4,70€
  • Résumé de l’intrigue : « L’histoire débute à Londres, en l’an 632 de Notre Ford, dans un bâtiment gris nommé « Centre d’incubation et de conditionnement de Londres-Central ». Dans le monde décrit par l’auteur, l’immense majorité des êtres humains vit au sein de l’État mondial – seul un nombre limité de « sauvages » est encore regroupé dans des réserves. L’enseignement de l’Histoire est jugé parfaitement inutile dans ce monde, on apprend que les sociétés anciennes ont été détruites par un conflit généralisé connu sous le nom de « Guerre de Neuf Ans ». C’est l’unique garde-fou motivé par tous les aspects de l’individualisme ou de la culture, ardemment combattus par la société. »


Pour moi ce livre, est vraiment incompréhensible …. Un livre, vraiment ennuyeux, au début je lui ai laissé sa chance, j’ai continué un petit bout, sans même comprendre l’histoire.. Puis avec une multitude de chiffre, de terme mathématique… Ce livre m’a vraiment déçu mais en plus, il est vraiment dur à lire, quand on s’imagine des petits moments de  l’histoire, c’est vraiment horrible. J’ai lu de livre car j’étais bien obligé pour mon bac Français mais sinon je pense que jamais je me serai dirigé vers un livre de ce genre. Je ne pense pas que le livre est mal écrit, juste qu’il me correspond pas..

  • Ma note : 6/20

Et vous, avez-vous déjà lu cet ouvrage? J’aimerais bien avoir votre avis 😉

Publicités

8 réflexions au sujet de « [Chronique]•Le Meilleur des mondes d’Aldous Huxley »

  1. Il m’intriguait assez et j’avoue que ton retour refroidit pas mal, mais j’ai tout de même l’intention de me faire un avis.
    Parfois, ce n’est juste pas le bon moment pour lire un bouquin, et dix ans plus tard on l’apprécie enfin à sa juste valeur. Mais bon, cela reste assez rare tout de même.

    Aimé par 1 personne

  2. Contrairement à toi, j’ai adoré ce livre et je l’ai dévoré en un voyage de train. Huxley est un génie de la dystopie et ce roman en particulier montre (à mon avis) à quel point il est brillant. En plus, son univers se mélange à de la SF avec des êtres humains qui sont créés dans des éprouvettes et qui suivent une voie bien définie (castes etc.). La question des sentiments est aussi très intéressante: un monde totalement déshumanisé au final, avec des êtres qui répondent à des règles bien précises. Le Vivant de Anna Starobinets s’en rapproche beaucoup (bien qu’il soit carrément plus barré que le roman de Huxley).
    En fait, la force de bouquins comme ça, c’est de montrer un futur qui pourrait potentiellement nous arriver, en exagérant un peu évidemment. Tout ça influencé par des régimes totalitaires comme l’URSS et le Troisième Reich.

    C’est dommage que tu ne l’as pas apprécié, peut-être pourras-tu t’y replonger d’ici quelques temps ? En tout cas, Le Meilleur des Mondes est une des références en matière de dystopie, avec 1984 d’Orwell.

    Après j’avoue que le lire au lycée… ce n’est sans doute pas évident, mais j’aurais adoré pouvoir en discuter avec un prof et le citer dans une dissertation. Y a énormément de choses à dire sur un univers aussi riche !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton avis. Je pense que le livre va me correspondre plus tard, peut-être que ce n’était pas le bon moment pour le lire. Le pire c’est que je suis tombé dessus au bac ahah. Merci de ton commentaire, je vais peut être lui redonner une autre chance grâce à toi 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s